18 juin 2014

Petite Usmérie #3 - La Maternité

Si j'avais su qu'en chinant ce marquoir en février dernier, j'allais avec l'aide de Del, Gaëlle puis de Jackie pouvoir communiquer avec Alain, l'arrière-petit neveu de Désiré et d'Usmérie...

Petite Usmérie

Dans mes deux derniers billets ici et , j'ai commencé à vous raconter la vie de "ma petite Usmérie" à la lecture d'actes administratifs (naissance, mariage et décès) tout me racontant des histoires.

Je peux à présent avec l'accord d'Alain, vous raconter la véritable histoire d'Usmérie : la vie d'une femme avec ses joies et ses peines.

Usmérie est née en 1884 à Hautmont dans le Nord. Ses parents Désiré BRASSELET et Mathilde CONSTANT ont déjà deux fils Désiré Joseph et Oscar François.
Elle épouse en 1906 Désiré Henri DELERS, né en 1878. Ses parents Désiré Auguste DELERS et Henriette FAVIER - cafetiers - auront ensuite deux filles : Emilie décédée à 3 ans et Germaine (grand-mère d'Alain).
Désiré Henri a obtenu un diplôme d'ingénieur et fut directeur d'une usine à Recquignies. Il quittera ses fonctions après le décès de sa fille.
Usmérie et Désiré auront donc une fille : Madeleine née en 1907. Madeleine atteint d'un lourd handicap décédera en 1943. Le couple n'aura pas d'autres enfants. Ils habiteront Dimechaux à 30 kms d'Hautmont à parir de 1943 et reviendront vivre à Hautmont en 1950. L'état de santé de Désiré se dégrade vite. Il décède en 1955. Usmérie reste seule dans sa maison d'Hautmont en compagnie d'une personne dévouée qui s'est beaucoup occupée de Madeleine. Des problèmes de santé la laisseront impotente jusqu'à son décès en 1975 à presque 91 ans.

Contrairement à ce que je m'étais racontée, la vie d'Usmérie n'a pas du être si paisible que cela.
Pourtant le couple si élégant et serein le jour de leur mariage pouvait espérer une vie faite de joies simples avec leur petite Madeleine dans les bras de sa grand-mère paternelle sur la photo ci-dessous.

Ainsi va la vie avec ses bonheurs et son lot de peines dans une famille au début du 20° siècle.

1000 mercis à Alain qui lira ces lignes. Son attachement sans faille à son histoire familiale nous a permis de connaître un peu mieux la vie de "ma petite Usmérie" qui broda ce magnifique marquoir à 12 ans, en 1897 .... pendant qu'Eiffel construisait sa tour des 300 mètres.

Mariage Usmérie et Désiré en 1906

21 juillet 19006 : mariage de Désiré et d'Usmérie. Usmérie a 22 ans.

Café Delers à Hautmont en 1907

Désiré Henri et Usmérie à coté d'Henriette (mère de Désiré) qui tient dans ses bras Madeleine, Germaine (soeur de Désiré Henri et grand-mère d'Alain), Désiré Auguste DELERS (père de Désiré Henri et mari d'Henriette). Devant le café familial et maison natale d'Alain.

J'espère que je ne vous ai pas perdues avec tous ces Désiré et autres prénoms. J'ai retranscrit ci-dessous l'arbre généalogique d'Usmérie.

Arbre généalogique Usmerie_Fotor

Je ne sais toujours pas bien comment ce marquoir a fait pour se trouver entre mes mains lors de ma chine lyonnaise, moi qui habite le sud de la France, c'est un comble !

Transmettre, voilà la clé de cette histoire. Transmettre pour ne pas oublier et comprendre d'où l'on vient à défaut de savoir où l'on va. Je tire mon chapeau à tous les férus de généalogie pour leur travail de recherche. Un métier que j'aurais finalement bien aimé faire ;)

Posté par au Fil rouge - Petits et grands bonheurs - Commentaires [45] - Permalien [#]

Commentaires

    c est un belle histoire cette chine cette recherche et surtout d'avoir trouvé des réponses telles qu'elles soient...
    merci pour cette plongée dans le passé
    "comprendre le passé à défaut de savoir où l'on va"... j'aime ta phrase
    bonne journée à toi

    Posté par anne laure, 18 juin 2014 à 05:15
  • A partir d'un simple marquoir, retracer l'histoire qui tourne autour et en savoir un peu plus. Emouvant. Belle journée.

    Posté par christine, 18 juin 2014 à 06:30
  • J'adore...

    Ta recherche est magnifique... Un bel hommage que tu fais là...
    Transmettre... voilà la clé " de l'Histoire "
    Un grand bravo à toi et, merci pour ce retour dans le passé...
    Bonne journée,
    Barbara

    Posté par Prunelle Bigoudi, 18 juin 2014 à 06:32
  • oui, la généalogie est un travail de fourmi mais ô combien passionnant... pour ma part, je suis "remontée" jusqu'en 1600 pour une grande partie de mes branches d'ascendance normande. que de petites histoires, parfois drôles parfois tragiques. je suis heureuse de leur rendre hommage à toutes et à tous, qui ont permis que je sois là aujourd'hui.
    senami

    Posté par senami, 18 juin 2014 à 06:46
  • Magnifique....

    Posté par crycry, 18 juin 2014 à 06:46
  • J' en ai même les larmes aux yeux... je trouve cela admirable d' avoir pu retracer la vie de cette petite Usmérie, je crois en fait que ce "marquoir" n' est pas parvenu jusqu' à toi tout à fait par hasard... peut être même qu' à travers lui, Usmérie voulait elle exister encore un peu qui sait !!!
    C' est extraordinaire et particulièrement émouvant,
    grazie miiiiiille pour ce moment de VIE !!!
    bacioniiiiiiiii armella

    Posté par armellarose, 18 juin 2014 à 06:58
  • Les hasards de la vie ???ou une mission de transmission ???une belle histoire..

    Posté par Marie, 18 juin 2014 à 07:01
  • magnifique conclusion !

    Posté par lesfillescolline, 18 juin 2014 à 07:12
  • C'est incroyable d'avoir pu communiquer avec son arrière petit neveu !

    Posté par Laurence W, 18 juin 2014 à 07:33
  • les heureux hasards de la vie qui n'arrivent pas si souvent, un bel ouvrage brodé,de belles et vieilles photos ,une enquête généalogique , bravo

    Posté par vero, 18 juin 2014 à 07:52
  • merci

    Merci d'avoir eu la patience et l'envie (communicative) de retrouver ce qu'(a été la vie d'Usménie. De bien jolis hasards vous auront mis sur la route de cette jeune fille. Merci pour l'émotion de vos billets

    Posté par Laurence, 18 juin 2014 à 07:52
  • Très jolie histoire de ce marquoir qui nous permet de revenir sur ces souvenirs du passé ...

    Posté par Véro, 18 juin 2014 à 08:06
  • Bravo ! C'est une très émouvante histoire. Grace aux nouveaux outils on arrive à faire des merveilles !
    Merci d'avoir partagé cela avec nous.
    Bises !

    Posté par Delhi, 18 juin 2014 à 08:08
  • Et le service de verres anciens, la belle soupière blanche, le joli jupon aux initiales brodées, le carton à chapeau que j'ai chinés...quelles histoires racontent-ils? Probablement la même que celle d'Usmérie : la vie d'une femme d'antan, avec ses peines et ses joies. Merci de les avoir mis à la lumière, c'est un beau geste.
    *douce journée*
    Cécile

    Posté par la luciole, 18 juin 2014 à 08:18
  • incroyable!

    Quelle belle histoire!C'est fou ce que peut faire un blog quand on y pense!

    Posté par t2ï, 18 juin 2014 à 08:21
  • Merci internet sans quoi cette découverte nous aurait échappée... très émouvant, Usmerie et Désire ont pris place dans nos mémoires... super idée Cécile et bravo à la famille d'Usmerie...

    Posté par marie elle, 18 juin 2014 à 08:26
  • =^..^=
    magnifique histoire, tout ça à partir d'une broderie
    bises

    Posté par Luciole, 18 juin 2014 à 08:29
  • C'est incroyable cette trouvaille à l'autre bout de la France mais ce qui l'est encore plus c'est d'avoir pu retracer l'origine de ce marquoir.
    Bravo pour ce bel article mémoire d'Usmerie.

    Posté par Leratdesfils, 18 juin 2014 à 08:42
  • Quelle merveilleuse histoire que celle de ce marquoir ! C'est très émouvant, à partir d'un petit morceau de toile brodée, de retrouver ainsi des pans de vie !
    Merci du partage, merci à Alain !
    Bises
    Charlie

    Posté par Charlie, 18 juin 2014 à 08:46
  • Qui aurait pensé ?

    Qui aurait pensé que ce marquoir connaîtrait son heure de gloire plus de 100 ans plus tard ?
    Sûrement pas Usmérie qui réalisait là un ouvrage pour apprendre le point compté et marquer plus tard son trousseau.
    Ce que j'en retiens c'est un joli prénom qui gagnerait à être redonné et une plongée dans un passé, pas si lointain !
    Vivement le prochain marquoir !

    Posté par algmiae, 18 juin 2014 à 09:06
  • oui transmettre c'est ce que je fais chaque jour à mes filles qui pour l'une d'elle est plus douée pour l'aiguille que son prof de maman, mais c'est si bon de la voir broder sur de la gaze de soie, près de moi lorsqu'elle me rejoint dans mes collines.
    Ce petit marquoir me fait penser à des travaux d'école de 3 soeurs que j'ai réussi à réunir, et ce fut un hasard de rencontrer un jour une commissaire priseur qui les a vendus sur deux ventes, depuis elles sont enfin ensembles !
    Il est de plus en plus difficile de trouver de beaux marquoirs dans des brocantes, soit ils sont très chers et pourtant sans nom, sans date, soit ils sont tout bonnement disparu ... Merci pour cette histoire vécue par une brodeuse au temps jadis !
    http://reverieschatbleu.canalblog.com/

    Posté par chat bleu, 18 juin 2014 à 09:13
  • C'est vraiment super cette histoire et comment Alain est arrivé à se retrouver sur ton blog ?
    Bonne journée !

    Posté par Babeth-Lili, 18 juin 2014 à 10:00
  • C'est une merveilleuse histoire que j'ai suivi avec grand intérêt.
    Merci à toi.
    Bisous, belle journée.
    Delphine

    Posté par Chines à Gaillac, 18 juin 2014 à 10:23
  • Qu'il est doux de pouvoir mettre un visage sur un ouvrage oublié, vas tu aller jusqu'au bout de ta démarche transmettre à ces descendants cet ouvrage pour qu'il reste dans la famille ???

    sylvie pg

    Posté par berthille, 18 juin 2014 à 10:31
  • la boucle est bouclée!
    C'est génial d'etre arrivée à connaitre tout cela seulement grace à un marquoir qui a voyagé du nord au sud au fil des années.
    Un Beau travail collectif, bravo.

    Posté par barbibouille, 18 juin 2014 à 11:16
  • très belle histoire

    je trouve ça génial d'être partie d'une trouvaille ancienne , à raconter l'histoire d'une brodeuse !!! beau travail de recherche . c'est passionnant ! merci pour ce beau récit de vie . bonne semaine
    Véronique S.

    Posté par Véronique S., 18 juin 2014 à 14:14
  • Merci , tout simplement, pour ce moment d'Histoire et d'histoireS, qui nous prouve que l'entraide et la solidarité, et le partage existe encore en 2014, même pas le biais du virtuel parfois tant critiqué ...

    Posté par Babelou, 18 juin 2014 à 15:10
  • Votre histoire est passionnante. C'est formidable de faire revivre ainsi des personnes à partir d'un marquoir. Bravo pour votre enquête. Quelle joie de la voir s'écrire en entier. Elle n'a pas été facile la vie d'Usmérie, au prénom si original. Merci de nous l'avoir fait partager.

    Posté par Hélène Pinsard/d, 18 juin 2014 à 15:36
  • merci d'avoir faire revivre un peu Usmérie pour nous et merci à tous ceux qui t'ont aidé

    Posté par Mand, 18 juin 2014 à 16:24
  • merci d'avoir faire revivre un peu Usmérie pour nous et merci à tous ceux qui t'ont aidé

    Posté par Mand, 18 juin 2014 à 16:25
  • c'est tellement touchant et émouvant, ce marquoir qui fait revivre tant d'années après Usmérie et sa famille.

    Posté par MeriemC, 18 juin 2014 à 17:42
  • la vie d'Usmérie

    Merci pour l'histoire complète et illustrée d'Usmérie, quelle chance d'avoir pu retrouver un parent pour raconter la vraie vie de la jeune brodeuse d'Hautmont.

    Posté par Annie, 18 juin 2014 à 17:46
  • c'est magnifique c'est tout de même une belle histoire car tu vous les avez fait revivre à travers toutes ces recherches et c'est un lien avec le présent avec Alain merci à vous amitiés Geneviève

    Posté par geneviève, 18 juin 2014 à 19:59
  • adorable histoire !!!!! bises val

    Posté par caramelaubeurre2, 19 juin 2014 à 00:07
  • Merci pour le partage de cette émouvante histoire partie d'une belle journée de chine !!
    Douce journée

    Posté par Stéphanie, 19 juin 2014 à 09:06
  • Une histoire touchante que celle d'Usmérie... Merci de nous l'avoir contée. Douce et belle journée. Bisous.

    Posté par Nathalie-Cerise, 19 juin 2014 à 13:36
  • Ange gardien!

    Vous êtes peut être un petit ange gardien!! C'est très touchant tout cela! Les larmes sont montées sans crier gare!!
    La vie est ainsi faite...Merci pour le partage!
    Tendre et douce soirée

    Posté par Isa BM, 19 juin 2014 à 19:30
  • Merci

    Une famille simple dans une vie simple et qui pour le plaisir de bcp revit dans un autre siècle grâce à des petites croix brodées les unes à la suite des autres. Alors les filles continuons à prendre fils et aiguilles, tapissons brodons, offrons : un jour lointain on en parlera dans les galaxies et autres planètes ...... Quelle touchante histoire ! Bravo pour votre curiosité.

    Posté par nicole(tte), 19 juin 2014 à 19:47
  • Quelle chance d'être tombé sur ce marquoir.......Il t' était destiné, tu t' es interressé a la vie de cette petite fille , alors que d' autre aurai laissé ce petit chef d' oeuvre finir sa vie sur un mur.
    Merci pour elle....... Bravo à toi. Grosses bises.

    Posté par agathe lluvia, 19 juin 2014 à 20:49
  • Fabuleux! Quelle riche idée d'avoir remis à l'honneur le travail de cette fillette de 12 ans! Elle ne devait pas penser faire l'objet un jour d'un tel article et sur internet en plus! Bravo. Muriel

    Posté par Muriel, 19 juin 2014 à 22:02
  • Comme je te l'ai déjà dit, quelle chance d'avoir pu collecter tous ces précieux renseignements mais également ces quelques photos! Cela nous permet de voir à quoi ressemblaient Usmérie et Désiré "en vrai" (pour elle, seulement 10 ans après la réalisation de son marquoir) et c'est si rare de pouvoir associer les deux en généalogie!

    Bisous et bonne fin de semaine, Cécile!
    Gaëlle

    Posté par Gaëlle, 19 juin 2014 à 22:40
  • C'est merveilleux de pouvoir lire cette histoire, merci à tous les passionnés qui ont permis à Usmérie de "revivre" ici... Anne

    Posté par modestine, 22 juin 2014 à 00:52
  • quelle superbe histoire
    Grâce au marquoir de Usmérie et tes recherches tu l'as fait a nouveau revivre,
    merci pour ce beau moment de généalogie.
    Rose

    Posté par Rose => Véro, 23 juin 2014 à 11:34
  • quelle très belle histoire grâce à ce joli marquoir

    Posté par isabelle, 24 juin 2014 à 22:10
  • Belle histoire :-)

    Quelle belle histoire !
    Par la généalogie , qu'il est agréable de savoir d'où l'on vient .
    de découvrir des brides d'histoires , pas toujours faciles et parfois même tragiques . Du coup l'on comprend mieux certains comportements des uns et d'autres .
    Parfois l'on découvre que des passions refont surface comme la couture ou le dessin .
    Tu as fait des recherches magnifiques , c'est un bouleversant hommage que tu viens de faire .
    Et quel heureux hasard de rencontrer son arrière-petit neveu !

    Posté par mamievine, 27 juin 2014 à 00:08

Poster un commentaire